Enseignements

Les Responsabilités
Co-responsable de la licence Sciences et Humanités

Née de la réflexion commune de spécialistes de disciplines aussi diverses que la biologie, l’histoire, les mathématiques, la philosophie, les sciences physiques, les sciences du langage ou la sociologie, la licence Sciences et Humanités a adopté une pédagogie fondée sur la transdisciplinarité. Ainsi, la formation est-elle organisés autour de six thèmes que l'on retrouve à chaque semestre de la licence (1) Approche critique de la langue (2) Figures du Pouvoir (3) Logique, Langage, Calcul (4) Nature et Culture (5) Systèmes du Monde (6) Vision, Lumière, Couleur. La transdisciplinarité, qui est au cœur de cette formation, se décline en trois grands axes pédagogiques qui sont : la maîtrise des bases disciplinaires, le rapport critique aux savoirs et le développement du raisonnement argumenté et de l'expression. https://pluri-sciences.univ-amu.fr/licence-sciences-humanites

 
Co-responsable du groupe L'interdisciplinarité, L'exemple de la couleur
Institut de Recherche pour l'Enseignement des Sciences (IRES) de l'Université d'Aix-Marseille
La réflexion de ce groupe centrée sur l’enseignement interdisciplinaire sera menée en écho à la réforme du collège 2016 qui voit l’apparition des Enseignements Pratiques Interdisciplinaires, dans le cadre de l’approche thématique des programmes de sciences du lycée et dans l’idée de propager ces idées dans l’enseignement supérieur.
 

Les Enseignements

La Chimie Générale Préparation au Concours B d'accès aux Ecoles Nationales Vétérinaires CUPGE AgroVéto
L'objectif du Cycle Universitaire Préparatoire aux Grandes Ecoles (CUPGE) AgroVéto est de donner aux étudiants la formation nécessaire pour intégrer une Ecole d'Agronomie (ENSA) ou une Ecole Vétérinaire (ENV) par la voie du concours B. Le concours ENV, ouvert aux étudiants inscrits en troisième année de licence, est constitué de deux épreuves d’admissibilité qui sont l’examen du dossier du candidat et une épreuve de chimie. https://pluri-sciences.univ-amu.fr/licence-svt
 
La chimie de la couleur bleue Licence Sciences et Humanités
En septembre 2015, nous avons créé au sein de la licence Sciences et Humanités à destination des étudiants de première année, un cours centré sur la couleur bleue conjuguant sociologie, littérature et chimie. Ce cours se déroulait en trois temps disciplinaires distincts (i) une approche historico-sociologique de la couleur bleue qui avait pour objectif de mettre en lumière comment une couleur est une construction sociale et culturelle (ii) une approche littéraire de la couleur bleue afin de découvrir la construction de l’imaginaire au fil des siècles (iii) une approche historico-chimique des pigments bleus à l’issue de laquelle les étudiants concevaient un protocole expérimental destiné à préparer un pigment.
A la rentrée 2017, nous avons travaillé à une nouvelle écriture de ce cours dans l’idée d’aboutir à un unique enseignement transdisciplinaire. Nous avons placé au centre de celui-ci l’histoire du bleu dans la société française depuis l’Antiquité jusqu’à aujourd’hui. L’objectif était ici de mettre en lumière comment chaque couleur donne lieu à des représentations, des pratiques et des enjeux sociaux différents qui évoluent dans le temps. Nous avons ensuite enrichi ce fil conducteur historique en questionnant d’une part, pour chaque grande période, l’ingéniosité des hommes à réaliser artificiellement le matériau bleu qui leur faisait défaut. Ce questionnement nous permet de mettre en résonance la sociologie et la chimie. Nous tentons en effet pour chaque période de comprendre la relation symbiotique existant entre les procédés de l’industrie chimique et l’usage fait de cette couleur. Nous avons, d’autre part, complété la partie sociologie par une approche littéraire en questionnant comment les auteurs répondent et obéissent au goût de leur époque. L’idée est de comprendre comment ils en témoignent ou au contraire s’en démarquent en créant une esthétique qui leur est propre. A l’issue de l’écriture de cet enseignement transdisciplinaire sous forme d’une pièce à trois voix, nous avons réalisé 12h de cours magistral en étant toutes trois présentes face aux étudiants et en prenant la parole à tour de rôle afin de mettre en évidence le dialogue existant entre ces trois disciplines pour une description complexe de la couleur.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
" L'intention de l'amiral serait que nous percions un canal souterrain qui relierait le Huang Ho au Yang-tsé-Kiang [...]
Je ne vous apprendrai rien en vous rappelant que Huang Ho veut dire fleuve jaune et Yang-tsé-Kiang fleuve bleu.
Je ne sais pas si vous vous rendez compte de l'aspect grandiose du mélange.
Un fleuve vert ! Vert comme les forêts, comme l'espérance.
Matelot Esnault, nous allons repeindre l'Asie, lui donner une couleur tendre"
Jean Gabin,
Un singe en hiver (1962)
adapté du roman d'Antoine Bondin
X